Le festival s’installe à Salins-les-Bains pour une journée, le dimanche 29 Juillet 2018.

Il y a un lien historique fort entre Autun et Salins

salins.png

En 1421, Guigone de Salins devient l’épouse de Nicolas Rolin, alors âgé de 47 ans, richissime chancelier du duc Philippe le Bon (souverain de l’État bourguignon).

Elle incite son mari à faire œuvre de charité et fonde avec lui les Hospices de Beaune en 1443, fondation « laïque » rare et audacieuse au xve siècle.

Elle introduit l’art dans l’hôpital où les indigents et les pèlerins sont soignés dans un décor de palais.

Le patrimoine de Salins, tout comme celui d’Autun, est très riche et cela fait un deuxième lien fort.

Le festival est présent toute la journée du dimanche avec :

  • une déambulation musicale dans les rues de Salins, au cours de la matinée
  • un concert-tôt dans la galerie de la Grande Salines (musée du sel) au tout début de l’après-midi
  • un concert d’après-midi en l’église Saint Anatoile

L’ensemble « Ars vocalis » participe aux manifestations, tout comme les chorales locales, le chœur Sotto Voce, dirigé par Séraphine Porte, et le groupe vocal salinois, dirigé par Alain Primas.

Le programme de cette journée a été permis grâce à l’action de la municipalité de Salins, notamment du maire-adjoint, Marie-Françoise Bakunowicz.