Le 26 juillet à l’église Saint Germain (Anost) :  « Cycles »

Le programme proposé pour la première édition de Cantagora réunit les ingrédients qui font l’identité artistique de l’ensemble Le Miroir : des compositeurs récents, des langages singuliers et contrastés, des textes poétiques qui portent le rêve, l’émotion d’une création. La question des cycles préside également aux choix musicaux : cycles comme forme géométrique, comme trajectoire, comme forme musicale, comme analogie, comme rythme, comme geste invisible, comme moment unique et privé. Des oeuvres à découvrir, notamment de Tom Johnson, Karol Beffa, Francis Poulenc, Maurice Duruflé …

 

Le 27 juillet à la chapelle de la Garenne (Épinac) : « Ecoutez ! »

Le programme proposé allie le sacré et son caractère de recueillement et le profane avec un caractère de gaité , des oeuvres de compositeurs de pays froids (Rachmaninov, Pärt, Esenvalds, Gjeilo,..) et de compositeurs occidentaux (Lalo, Coley,…) à écouter sans modération.

 

Le 28 juillet à l’église Saint Jean (Autun) : « Europae Polyphoniae »

Le programme d’Ars Vocalis nous convie à une découverte de l’Europe polyphonique prébaroque et contemporaine.  François Deorador est un compositeur d’une cinquantaine d’année et écrit en 2002 un cycle de six madrigaux sur des thèmes vraisemblablement populaires, en fait composés par lui…

Nous chanterons cinq pièces extraites des « Fontaines d’Israël » (1623) de Johann Hermann Schein compositeur allemand (1586-1630) dont la polyphonie est à la fois simple, savante et sensible !

Enfin l’Italie, avec Carlo Gesualdo (1566-1613) dont le langage ne cesse d’être moderne, sera introduit par les essais stupéfiants de chromatismes des compositeurs Nicola Vincentino (1511-1575) et Cipriano de Rore (1515-1565).